Jouer au Tennis en Conditions Chaudes: Optimisation de la Performance

Translated title of the contribution: Playing tennis in hot conditions: Performance optimization

Olivier Girard, Julien PERIARD

    Research output: A Conference proceeding or a Chapter in BookChapterpeer-review

    Abstract

    En janvier 2014 à Melbourne Park, le mercure dépasse les 42 °C à l’ombre sur les
    courts de l’Open d’Australie, une température qui n’est pas sans conséquence sur la performance et la santé des joueurs. Interrogé sur ces conditions de jeu extrêmes, Lepchenko explique que « les matches n’auraient même pas dû débuter, c’est un peu comme jouer dans un sauna », alors qu’Alizé Cornet ajoute que « c’est inhumain de jouer sous cette chaleur ». « Ça ramollit aussi le plastique de nos chaussures donc sur les changements de direction on est pas très réactif », raconte encore Tsonga puis il ironise « avec des œufs, je pouvais faire une omelette ». Évanouissements, forfaits, déshydratation,
    l’organisme des joueurs est mis à rude épreuve.
    Translated title of the contributionPlaying tennis in hot conditions: Performance optimization
    Original languageFrench
    Title of host publicationTennis
    Subtitle of host publicationOptimisation de la Performance
    EditorsCaroline Martin
    Place of PublicationLouvain-la-Neuve, Belgium
    PublisherSuperior De Boeck
    Chapter11
    Pages236-249
    Number of pages14
    Edition1
    ISBN (Print)9782807306523
    Publication statusPublished - 2018

    Fingerprint

    Dive into the research topics of 'Playing tennis in hot conditions: Performance optimization'. Together they form a unique fingerprint.

    Cite this