Les paradoxes d’une dissidence californienne

Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995)

Translated title of the contribution: The paradoxes of a Californian dissidence: San Francisco Bay Area "zines" (1980-1995)

Research output: A Conference proceeding or a Chapter in BookChapter

Abstract

L’objet de cette étude – les « zines » – est peu reconnu par la recherche universitaire aux États-Unis ; et il est presque totalement ignoré en France. Cette situation est due moins à un jugement dépréciatif sur ce que d’aucuns qualifieront peut-être de « trash culture » qu’à des pratiques de distribution parallèles, par le biais d’échanges postaux ou de disquaires ou libraires spécialisés, qui rendent de fait ces publications marginales invisibles aux non-initiés. Que sont les « zines » ? Pourquoi s’en fabrique-t-il tant dans la Bay Area de San Francisco ? En quoi constituent-ils une opposition aux valeurs dominantes de la société américaine ? C’est après avoir répondu à ces questions que l’on pourra définir en quoi l’étude des « zines » est utile pour la connaissance historique. En effet, l’analyse des contradictions de cette forme de média « underground » est riche d’enseignements. Qu’il s’agisse de la manière de considérer les autres et soi-même, de politique identitaire ou du marché capitaliste, le caractère paradoxal des « zines » nous permet de mieux comprendre non seulement la relation de la marge au modèle dominant, mais également l’évolution de la société américaine contemporaine – une évolution où la Californie joue, une fois de plus, un rôle d’avant-garde.
Original languageFrench
Title of host publicationLa Californie
Subtitle of host publicationPéripherie ou laboratoire?
EditorsAnnick Foucrier, Antoine Coppolani
Place of PublicationParis
PublisherL'Harmattan
Pages47-59
Number of pages21
ISBN (Print)9782747567664
Publication statusPublished - Sep 2004

Fingerprint

opposition
France

Cite this

O'NEIL, M. (2004). Les paradoxes d’une dissidence californienne: Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995). In A. Foucrier, & A. Coppolani (Eds.), La Californie: Péripherie ou laboratoire? (pp. 47-59). Paris: L'Harmattan.
O'NEIL, Mathieu. / Les paradoxes d’une dissidence californienne : Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995). La Californie: Péripherie ou laboratoire? . editor / Annick Foucrier ; Antoine Coppolani. Paris : L'Harmattan, 2004. pp. 47-59
@inbook{f9d7657c4b794421b0a0807bec91c448,
title = "Les paradoxes d’une dissidence californienne: Les {"}zines{"} de la San Francisco Bay Area (1980-1995)",
abstract = "L’objet de cette {\'e}tude – les « zines » – est peu reconnu par la recherche universitaire aux {\'E}tats-Unis ; et il est presque totalement ignor{\'e} en France. Cette situation est due moins {\`a} un jugement d{\'e}pr{\'e}ciatif sur ce que d’aucuns qualifieront peut-{\^e}tre de « trash culture » qu’{\`a} des pratiques de distribution parall{\`e}les, par le biais d’{\'e}changes postaux ou de disquaires ou libraires sp{\'e}cialis{\'e}s, qui rendent de fait ces publications marginales invisibles aux non-initi{\'e}s. Que sont les « zines » ? Pourquoi s’en fabrique-t-il tant dans la Bay Area de San Francisco ? En quoi constituent-ils une opposition aux valeurs dominantes de la soci{\'e}t{\'e} am{\'e}ricaine ? C’est apr{\`e}s avoir r{\'e}pondu {\`a} ces questions que l’on pourra d{\'e}finir en quoi l’{\'e}tude des « zines » est utile pour la connaissance historique. En effet, l’analyse des contradictions de cette forme de m{\'e}dia « underground » est riche d’enseignements. Qu’il s’agisse de la mani{\`e}re de consid{\'e}rer les autres et soi-m{\^e}me, de politique identitaire ou du march{\'e} capitaliste, le caract{\`e}re paradoxal des « zines » nous permet de mieux comprendre non seulement la relation de la marge au mod{\`e}le dominant, mais {\'e}galement l’{\'e}volution de la soci{\'e}t{\'e} am{\'e}ricaine contemporaine – une {\'e}volution o{\`u} la Californie joue, une fois de plus, un r{\^o}le d’avant-garde.",
author = "Mathieu O'NEIL",
year = "2004",
month = "9",
language = "French",
isbn = "9782747567664",
pages = "47--59",
editor = "Annick Foucrier and Antoine Coppolani",
booktitle = "La Californie",
publisher = "L'Harmattan",
address = "France",

}

O'NEIL, M 2004, Les paradoxes d’une dissidence californienne: Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995). in A Foucrier & A Coppolani (eds), La Californie: Péripherie ou laboratoire? . L'Harmattan, Paris, pp. 47-59.

Les paradoxes d’une dissidence californienne : Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995). / O'NEIL, Mathieu.

La Californie: Péripherie ou laboratoire? . ed. / Annick Foucrier; Antoine Coppolani. Paris : L'Harmattan, 2004. p. 47-59.

Research output: A Conference proceeding or a Chapter in BookChapter

TY - CHAP

T1 - Les paradoxes d’une dissidence californienne

T2 - Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995)

AU - O'NEIL, Mathieu

PY - 2004/9

Y1 - 2004/9

N2 - L’objet de cette étude – les « zines » – est peu reconnu par la recherche universitaire aux États-Unis ; et il est presque totalement ignoré en France. Cette situation est due moins à un jugement dépréciatif sur ce que d’aucuns qualifieront peut-être de « trash culture » qu’à des pratiques de distribution parallèles, par le biais d’échanges postaux ou de disquaires ou libraires spécialisés, qui rendent de fait ces publications marginales invisibles aux non-initiés. Que sont les « zines » ? Pourquoi s’en fabrique-t-il tant dans la Bay Area de San Francisco ? En quoi constituent-ils une opposition aux valeurs dominantes de la société américaine ? C’est après avoir répondu à ces questions que l’on pourra définir en quoi l’étude des « zines » est utile pour la connaissance historique. En effet, l’analyse des contradictions de cette forme de média « underground » est riche d’enseignements. Qu’il s’agisse de la manière de considérer les autres et soi-même, de politique identitaire ou du marché capitaliste, le caractère paradoxal des « zines » nous permet de mieux comprendre non seulement la relation de la marge au modèle dominant, mais également l’évolution de la société américaine contemporaine – une évolution où la Californie joue, une fois de plus, un rôle d’avant-garde.

AB - L’objet de cette étude – les « zines » – est peu reconnu par la recherche universitaire aux États-Unis ; et il est presque totalement ignoré en France. Cette situation est due moins à un jugement dépréciatif sur ce que d’aucuns qualifieront peut-être de « trash culture » qu’à des pratiques de distribution parallèles, par le biais d’échanges postaux ou de disquaires ou libraires spécialisés, qui rendent de fait ces publications marginales invisibles aux non-initiés. Que sont les « zines » ? Pourquoi s’en fabrique-t-il tant dans la Bay Area de San Francisco ? En quoi constituent-ils une opposition aux valeurs dominantes de la société américaine ? C’est après avoir répondu à ces questions que l’on pourra définir en quoi l’étude des « zines » est utile pour la connaissance historique. En effet, l’analyse des contradictions de cette forme de média « underground » est riche d’enseignements. Qu’il s’agisse de la manière de considérer les autres et soi-même, de politique identitaire ou du marché capitaliste, le caractère paradoxal des « zines » nous permet de mieux comprendre non seulement la relation de la marge au modèle dominant, mais également l’évolution de la société américaine contemporaine – une évolution où la Californie joue, une fois de plus, un rôle d’avant-garde.

M3 - Chapter

SN - 9782747567664

SP - 47

EP - 59

BT - La Californie

A2 - Foucrier, Annick

A2 - Coppolani, Antoine

PB - L'Harmattan

CY - Paris

ER -

O'NEIL M. Les paradoxes d’une dissidence californienne: Les "zines" de la San Francisco Bay Area (1980-1995). In Foucrier A, Coppolani A, editors, La Californie: Péripherie ou laboratoire? . Paris: L'Harmattan. 2004. p. 47-59